Categories
The Oil Palm

Malaysian Palm Oil Council: French Senate Committee Confirms Palm Oil Tax Withdrawal

Kuala Lumpur (6 July 2016) – The Malaysian Palm Oil Council congratulates the French Senators who have confirmed the deletion of the discriminatory palm oil tax during the Sustainable Development Committee meeting today, following the earlier rejection of the tax by the National Assembly in June.

The Senate will now have a chance to put an end to the palm oil tax campaign by confirming the deletion of the tax during its plenary session starting on Monday 11 July.

However, a new French threat to palm oil may be coming. Taxation on vegetable oils will be reviewed before the end of the year in a Finance Bill, as announced by the French Government. This new taxation review must respect and accept the decision not to tax palm oil: President Hollande cannot allow this to become a back-door tax on palm oil.

The CEO of MPOC, Dr Yusof Basiron, issued the following statement:

“The vote in the Senate Sustainable Development Committee confirms the French Government’s withdrawal of the palm oil tax.

“In rejecting this tax, Senators have publicly shown their support for Malaysian small farmers, and has avoided implementing a palm oil tax that infringes both WTO and EU trade rules. The Senate now needs to confirm their vote during next week’s plenary session.

“French politicians must now honour the pledges they made not to tax palm oil. This tax must be deleted for good: and not reintroduced later this year under a Finance Bill. To do so would be a betrayal of the French Government’s promises to palm oil small farmers throughout the developing world.” 

What Others Are Saying

The Malaysian Palm Oil Council (MPOC) commissioned an economic analysis, reported by Food Navigator, which demonstrated that no economic basis existed for the proposed palm oil tax. The report’s author, University of Aix-Marseilles Professor Pierre Garello, describes the claims in favour of the tax as “factually and materially wrong”.

Read the full article here. Read the full report here.

French experts, including Cécile Philippe from the Institut Economique Molinari, have pointed out the fact that no environmental case exists for taxing palm oil. Philippe writes in La Tribune, “Palm oil is not the environmental monster that has been portrayed…it is impossible to show that this new tax increase would preserve the environment”.

Read the full article here.

Trade expert, Hosuk Lee-Makiyama, Director of the European Center for International Political Economy, has confirmed that the tax is illegal under WTO trade rules. Lee-Makiyama writes in Borderlex, “WTO rules have helped France to successfully repeal discriminatory taxes on France’s wines enacted in the name of ‘public health’. In the same manner that a WTO panel ruled in favour of French wines, it will also repeal a discriminatory Nutella tax”.

Read the full article here:

Key Facts about Malaysian Palm Oil

Malaysia is the second-largest producer of palm oil, and a major exporter. The Malaysian Palm Oil Council (MPOC) represents the interests of palm oil growers and small farmers, in Malaysia.

40% of all palm oil plantations in Malaysia are owned or farmed by small farmers, who have benefited from oil palm cultivation. Palm oil has been a major factor in Malaysia reducing poverty from 50% in the 1960s, down to less than 5% today. The palm oil industry directly employs more than 570,000 people, with another 290,000 people employed downstream.

Economic Impact of Palm Oil in France

According to respected economic analysts Europe Economics, palm oil contributes substantially to the French economy. 4,600 jobs in France are dependent on palm oil imports; palm oil contributes 167m EUR in tax revenue to France; and over 323m EUR in French GDP is attributed to palm oil imports.

Environment

The allegation that Malaysia is deforesting and destroying biodiversity is inaccurate. The Malaysian Government has committed to protecting at least 50% of land as forest area – a bold and far-sighted environmental commitment that no other country has matched, including France.

This commitment by Malaysia has been recognized by the United Nations and the World Bank. Malaysia is a recognized world-leader in forest protection.

Malaysia is committed to a balanced policy that allows for both land development for agriculture (including palm oil) and forest protection. Palm oil covers just 0.3% of the world’s agricultural land, and has the highest yield of any oilseed crop.

Health & Nutrition

Palm oil is a balanced oil, with 50% saturated and 50% unsaturated fatty acids. This balance provides excellent qualities for baking and food production. Palm oil is free of GMOs, and has been used as a replacement for dangerous trans fats in Europe.

Multiple researchers and experts in France and across Europe confirm that palm oil is safe. A study from the French Foundation for Food & Health, explained that palm oil is not hazardous, and the amounts consumed in Europe are perfectly normal.

Similarly, a study in 2014 from the Mario Negri Institute in Milan, authored by Drs Elena Fattore and Roberto Fanelli, confirmed this point. The study found no evidence that palm oil is harmful.

Categories
The Oil Palm

Le Conseil Malaisien de l’Huile de Palme : La Commission du Sénat Confirme le Retrait de la Taxe sur l’Huile de Palme

Kuala Lumpur (6 Juillet 2016) – Le Conseil Malaisien de l’Huile de Palme (MPOC) félicite les Sénateurs français qui ont confirmé la suppression de la taxe discriminatoire sur l’huile de palme au cours d’une réunion de la Commission Développement Durable, aujourd’hui, suite au rejet de la taxe par l’Assemblée Nationale fin Juin.

Le Sénat va maintenant avoir la possibilité de mettre fin à la campagne contre l’huile de palme en confirmant la suppression de la taxe au cours de la session plénière qui débutera le lundi 11 Juillet.

Cependant, une nouvelle menace française contre l’huile de palme se profile. La taxation des huiles végétales sera examinée avant la fin de l’année dans une loi de finances, suite à une annonce du gouvernement français. Cette nouvelle révision de la fiscalité devra respecter et accepter la décision de ne pas taxer l’huile de palme: le Président Hollande ne peut pas valider une taxation sur l’huile de palme.

Le Président de MPOC, le Dr Yusof Basiron, a déclaré:

« Le vote de la Commission Développement Durable confirme le retrait, par le gouvernement français, de la taxe sur l’huile de palme.

« En rejetant cette taxe, les Sénateurs ont montré publiquement leur soutien aux petits producteurs de Malaisie, et ont évité la mise en œuvre d’une taxe sur l’huile de palme qui est contraire aux règles commerciales de l’OMC et de l’UE. Le Sénat doit maintenant confirmer son vote lors de la session plénière de la semaine prochaine.

« Les politiciens français doivent maintenant honorer les engagements qu’ils ont pris de ne pas taxer l’huile de palme. Cette taxe doit être supprimée pour de bon: et non réintroduite plus tard cette année en vertu d’une loi de finances. Ce serait une trahison des promesses du gouvernement français envers les petits producteurs d’huile de palme à travers les pays en développement ».

Autres déclarations

Food Navigator a écris un article sur une analyse économique commandée par le Conseil Malaisien de l’huile de palme, qui a démontré que la taxe sur l’huile de palme n’avait pas de fondement économique. L’auteur du rapport, le Professeur Pierre Garello de l’Université d’Aix-Marseille, a décrit les revendications en faveur de la taxe comme « factuellement et matériellement fausses ».

Lire l’article complet ici. Lire le rapport complet ici.

Des experts français, y compris Cécile Philippe de l’Institut Economique Molinari, ont souligné que la taxation de l’huile de palme ne pouvait être justifié pour des raisons environnementales. Cécile Philippe a écrit dans Le Tribune, « L’huile de palme n’est pas ce monstre environnemental qu’on veut nous dépeindre…il est impossible de montrer que cette nouvelle hausse de taxe préserverait l’environnement ».

Lire l’article ici.

Le Professeur Dr. Hosuk Lee-Makiyama, Directeur du Centre Européen d’Economie Politique Internationale, a confirmé que la taxe est illégale en vertu des règles commerciales de l’OMC. Mr. Lee-Makiyama écrit dans Borderlex, «  les règles de l’OMC ont aidé la France à abroger avec succès des taxes discriminatoires sur les vins français adoptés au nom de la « santé publique ». De la même manière qu’un groupe spécial de l’OMC a statué en faveur des vins français, il en serait de même pour une taxe Nutella discriminatoire ».

Lire l’article ici:

Quelques informations clés sur l’huile de palme malaisienne

La Malaisie est le 2ème plus grand producteur mondial d’huile de palme, et l’un des plus grands exportateurs. Le Conseil Malaisien de l’huile de palme (MPOC) représente les intérêts des producteurs et petits cultivateurs d’huile de palme en Malaisie. 40% de toutes les plantations d’huile de palme en Malaisie appartiennent ou sont cultivées par des petits agriculteurs, qui ont tiré de grands bénéfices de la culture d’huile de palme. L’huile de palme a permis la réduction de la pauvreté de 50% en 1960 à moins de 5% aujourd’hui. 570 000 emplois directs dépendent de l’industrie de l’huile de palme et 290 000 emplois indirects en découlent.

L’impact économique de l’huile de palme

Selon les analyses économiques d’Europe Economics, l’huile de palme contribue nettement à l’économie française. 4600 emplois dépendent des importations d’huile de palme en France ; 167M d’euros sont payés chaque année en impôts ; et plus de 323M d’euros du PIB français reviennent aux importations d’huile de palme.

Une volonté politique ferme de préserver l’environnement

Les allégations selon lesquelles que la Malaisie participe à la déforestation et la destruction massive de la biodiversité sont mensongères. Le gouvernement malaisien s’est engagé à protéger au moins 50% de sa forêt – un engagement environnemental concret et visionnaire qu’aucun autre pays n’a égalé jusqu’ici, y compris la France

Cet engagement a été reconnu par les Nations Unies et la Banque Mondiale, parmi d’autres institutions. La Malaisie est un précurseur mondial en matière de protection de la forêt.

La Malaisie est en outre engagée pour un équilibre politique entre le développement de l’agriculture (y compris celui de l’huile de palme) et la protection de la forêt. L’huile de palme couvre à peine 0,3% des terres agricoles dans le monde, et possède le meilleur rendement de toutes les plantes oléagineuses. 

Santé et Nutrition

L’huile de palme est une huile équilibrée, comprenant 50% d’acides gras saturés et 50% d’acides gras insaturés. Cet équilibre permet d’excellentes qualités en termes de cuisson et de production alimentaire. L’huile de palme est exempte d’OGM et a aussi été utilisé en Europe comme substitution aux acides gras trans nocifs pour la santé.

Plusieurs scientifiques et experts en France et à travers l’Europe ont confirmé que l’huile de palme ne représente pas de dangers pour la santé, et les quantités consommées en Europe sont tout à fait normales.