Categories
Anne Zagré

The Value of Oil Palm in Developing Africa

Back from the World Championships in Beijing, Belgian runner Anne Zagré explains the importance of palm oil and development in Africa. With a university background in economics, and most of her family working in agriculture in the Ivory Coast, Anne tells us about the positive impact that palm oil has in alleviating poverty and ensuring food security in the African continent. Discover more about Anne Zagre and palm oil here:

Categories
Anne Zagré The Oil Palm

Huile de palme et agriculture en Afrique

En utilisant et consommant de l’huile de palme, j’ai l’impression de participer au développement de cette dernière en Afrique de l’Ouest, même si à mon échelle ce n’est pas grand chose.

Je suis originaire du Burkina Faso, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller car mes grands-parents coté maternelle ont migré en Côte d’Ivoire, pays qui a vu naitre ma mère, mes oncles, mes cousins et cousines. J’adore ce pays et j’aimerai m’y rendre plus souvent, mais avec les contraintes de mon sport, ce n’est pas évident. Néanmoins, j’aurais certainement le temps d’aller au Burkina Faso et en Cote d’Ivoire après les jeux olympiques de Rio l’été prochain.

En Côte d’Ivoire, une des plus importantes sources de revenus se situe dans l’agriculture, qui permet de nourrir la famille et subvenir aux autres besoins.

La Côte d’Ivoire est l’un des plus gros producteurs d’huile de palme en Afrique. C’est d’ailleurs pour cela qu’en consommant de l’huile de palme, je contribue à aider les petits producteurs d’Afrique de l’Ouest à lutter contre la pauvreté.

 

RECETTE SAUCE GOMBO

Ma mère m’a appris à bien cuisiner. C’est avec beaucoup de fierté et de bonheur qu’elle m’a familiarisé avec la cuisine Burkinabaise. C’est à mon tour de partager certains de ces délices culinaires avec vous.

Ingrédients pour 4 personnes:
– 400 gr de bœuf
– 2 piments frais
– 2 oignons
– 1 bouillon de légumes
– 250 gr de gombos
– 60 ml d’huile de palme
– 2 tomates
– riz blanc

Préparation de la Recette :
Tout d’abord, laver les gombos et couper les en petits morceaux. Laisser ensuite le mix de côté. Dans une casserole, faites revenir le bœuf grossièrement coupé. Rajoutez-y l’équivalent de deux grands verres d’eau. Incorporer ensuite les oignons et les tomates finement émincées, puis l’huile de palme et le cube de bouillon.
Assaisonner le tout avec du sel et du poivre, selon votre convenance. Laisser mijoter le tout pendant 15 min. Ensuite rajouter le gombo mixé préalablement. Mélanger le tout, ajoutez-y ensuite les 2 piments frais.
Laisser mijoter le tout pendant encore 10 min.
Une fois la sauce prête, servez le avec du riz blanc.

Bon appétit !

Categories
Anne Zagré Authors

Palm Oil and Agriculture in Africa

By using and consuming palm oil, I can feel as though I am participating in this oil’s development in Western Africa, even though at my level of consumption, it isn’t a huge amount.

I am from Burkina Faso, but I never had the opportunity to go there because my grandparents from my mother’s side migrated to Ivory Coast, a country where my mother, uncles, and cousins ​​were born. I love this country and I would like to go there more often, but with the constraints of my sport, it isn’t easy. Nevertheless, I will certainly have time to go to Burkina Faso and Cote d’Ivoire after the Olympic Games in Rio next summer.

In Ivory Coast, one of the largest sources of income is agriculture, which feeds families and provides for income for other needs.

The Ivory Coast is one of the largest palm oil producers in Africa. By using palm oil, I contribute to helping small producers in Western Africa to fight against poverty.

 

GUMBO RECIPE SOUCE

My mother taught me how to cook. It is with great pride and happiness that she familiarized me with the Burkinabe cuisine. It’s now my turn to share some of these culinary delights with you.

Ingredients for 4 people:

– 400 g beef

– 2 fresh chilies

– 2 onions

– 1 vegetable stock

– 250g gumbo

– 60 ml of palm oil

– 2 tomatoes

– White rice

Directions:

Firstly, wash the gumbo and cut it into small pieces. Then leave the mix aside. In a saucepan, cook the chopped beef. Incorporate into this the equivalent of two large glasses of water. Then add the finely chopped tomatoes and onions. Then the palm oil, and vegetable stock.

Season everything with salt and pepper to your liking. Simmer for 15 min. Then add the gumbo that you mixed beforehand. Mix everything together, and then add the 2 fresh peppers.

Allow it to simmer for another 10 min.

Once the dish is ready, serve it with white rice.

Enjoy your meal !

Categories
Anne Zagré The Oil Palm

Mon expérience au championnat du monde

Lorsque je pense à ces championnats, de nombreux sentiments assez contradictoires m’envahissent: du soulagement, de la déception, de la joie, du découragement mais également de l’espoir. Tous ces sentiments résument un peu toutes les phases émotionnelles par lesquelles je suis passée. Ces championnats du monde était pour moi l’objectif principale de ma saison. Et ceci n’est pas quelque chose de facile à gérer car la réussite ou pas de la saison est déterminée par le bon déroulement ou pas de ces championnats. Les gens ne voient que le résultat final et ne réalise pas tout le travail ainsi que les sacrifices que cela représente.

Ce championnat était ma 3éme participation individuelle sur le 100m haies. Ma première participation a eu lieu en 2011 à Daegu (Corée du Sud). Malheureusement, je n’ai pas passé le premier tour car en effet, le temps que j’ai réalisé n’était pas assez rapide pour atteindre la demi-finale. Je l’ai pris comme une première expérience en étant très motivée pour les prochains championnats du monde. Et nous y voici, 2 ans plus tard, je suis à Moscou (Russie). Lors de ces championnats, il y a eu une progression car j’ai passé le premier tour pour atteindre les demi-finales. C’était déjà une bonne chose de faite cependant lors de ma demi-finale, je tombe car je percute la 8eme haie. Ce qui nous amène en 2015 dans le célèbre “Nid d’oiseau” à Pékin (Chine). J’ai atteint la demi-finale en terminant 11eme au classement général. Je suis satisfaite de ce résultat. Toutefois, l’objectif initial à savoir à rentrer dans le top 8, me passe sous le nez pour 2 centièmes.

Avec des sentiments opposés, entre la satisfaction pour mes résultats et la déception de n’avoir pas atteint le top 8, je suis rentrée à Bruxelles où il y avait ma mère qui m’avait préparé mon plat préféré : le poulet moambe. Quelle bonne surprise ! Ce plat africain avec poulet, riz et huile de palme a été toujours ma passion. Parfait pour retrouver l’énergie après les championnats.

Ce que je retiens de ces championnats c’est que je me rapproche de plus en plus du top mondial, c’est à dire du top 8. Avoir conscience de son talent et potentiel est une chose, mais de pouvoir l’exprimer concrètement sur le terrain le jour J en est une autre. C’est lors d’une rencontre telle que le championnat du monde, que le gratin mondial est réuni. Nous sommes dés lors, tous égaux faces aux conditions climatiques ou autre, et on pourrait croire que c’est le plus rapide qui gagnera, mais ce n’est pas le cas. C’est celui qui gérera le mieux les différentes composantes d’un championnat tel que le stress, la pression médiatique, la force mentale, la concentration, les conditions climatiques et la condition physique qui gagnera. J’aurai voulu atteindre le top 8, déjà cette année; chose qui ne s’est pas concrétisée. Cependant, je réalise que chaque saison je me reproche de plus en plus de ce pourquoi je m’entraine durement au quotidien.

Je ne me décourage pas car je sais qu’un jour mon heure viendra. En attendant back to work!

Voici la recette du poulet moambe – je vous conseille de l’essayer, elle est très bonne!


RECETTE POULET MOAMBE

Poulet Moambe

Ingrédients pour 4 personnes:

4 blancs de poulet

Huile de palme

Soupe d’huile de palme

1 botte d’oignons blanc

1 tomate

Ail

1 bouillon de légumes

Riz blanc

 

Préparation:

Couper le poulet en morceaux et faire frire avec 5 cuillères à soupe d’huile de palme dans une grande casserole. Ajoutez deux gousses d’ail finement coupé. Assaisonner de sel et de poivre selon votre goût.

Ensuite couper la tomate et les tiges de la botte d’oignons et incorporer les ensuite au poulet. Vous pouvez également rajouter un bouillon de légumes au mélange pour y donner plus de saveur.

L’ensemble doit mijoter tout doucement pendant environ 35 min.

Une fois que la préparation est prêtée vous pouvez le servir avec du riz blanc.

 

 

Categories
Anne Zagré Authors

My Experience at the World Championships

When I think about these championships, many mixed feelings come over me: relief, disappointment, joy, discouragement, but also hope. All of these feelings somewhat summarize all the emotional stages I went through. These world championships were, for me, the main goal of my season. And this is something that is not easy to manage because the success of my season depended on whether or not these championships went well. People only see the final result and don’t realize all the work, as well as all the sacrifice, it takes to get there.

These championships were my third individual participation in the 100 m hurdles. I first took part in 2011 in Daegu (South Korea). Unfortunately, I did not get past the first round because indeed, my time was not fast enough to reach the semifinals. I took it as a first experience since I was really motivated for the next world championships. And here we are, two years later, I am in Moscow (Russia). At these championships, some progress had been made because I passed the first round to reach the semifinals. That was already an achievement. However, during my semifinal, I fell because I hit the eighth hurdle. Which brings us to 2015 in the famous “Bird’s Nest” in Beijing (China). I reached the semifinals and finished 11th in the overall ranking. I am satisfied with this result. However, I missed my original goal of making the top eight by two one hundredths of a second.

With feelings conflicted between satisfaction at my result and disappointment at not having made the top eight, I returned to Brussels, where my mother had made my favourite dish for me: Chicken Moambe. What a nice surprise! This African dish with chicken, rice and palm oil has always been a favourite of mine. Perfect for regaining energy after the championships.

What I have taken away from these championships is that I’m getting closer and closer to the best in the world, meaning to the top eight. Being aware of one’s talent and potential is one thing, but to actually be able to show it on the track on the big day is another. It is during a gathering such as the world championships that the world’s cream of the crop is brought together. It is then that we all face the same weather and other conditions as equals, and you would think that it is the fastest person who wins, but this is not the case. It is the person who is best able to manage the various components of a championship event such as stress, media pressure, mental strength, concentration, weather conditions and physical condition who wins. I would like to have already reached the top eight this year, but it never materialized. However, I realize that I reproach myself for it more and more with each season, which is why I train hard every day.

I am not discouraged because I know that one day my time will come. In the meantime, back to work!

Here is the recipe for Chicken Moambe – I suggest you try it, it’s really good!


CHICKEN MOAMBE RECIPE

Poulet Moambe

Ingredients for four people:

Four chicken breasts

Palm oil

Soup of palm oil

One bunch of white onions

One tomato

Garlic

One cube of vegetable broth

White rice

 

Directions:

Cut the chicken into pieces and fry with five tablespoons of palm oil in a large saucepan. Add two cloves of finely chopped garlic. Season with salt and pepper to your own taste.

Then, cut the tomato and the stems of the bunch of onions and stir them in with the chicken. You can also add vegetable broth to the mixture to give it more flavour.

Let everything simmer gently for about 35 min.

When it is ready, you can serve it with white rice.

 

 

 

Categories
Anne Zagré The Oil Palm

L’Huile de Palme Malaisienne expliquée aux jeunes

Me concernant, l’huile de palme fait partie de ma culture, c’est un produit qui a toujours été présent durant mon enfance : je savais tout sur elle, et je cuisine avec de l’huile de palme depuis mon plus jeune âge. L’utilisation de l’huile de palme en tant qu’huile de cuisson saine était donc quelque chose de tout à fait familier pour moi.

Toutefois, il est possible que pour de nombreuses personnes ayant grandi en Belgique, l’huile de palme soit quasi inconnue, et ces personnes manquent d’informations car ce n’est pas un produit d’origine belge. C’est une bonne chose qu’une nouvelle campagne ait été lancée pour informer les jeunes en Belgique et en France sur l’huile de palme. Cela permet de leur offrir un autre regard concernant son origine culturelle et ses aspects nutritionnels.

Je dois admettre que j’ai été surprise de voir l’hostilité qu’a suscitée l’huile de palme ces dernières années, et toutes les choses erronées qu’on a pu en dire.

Tant de gens en Afrique consomment l’huile de palme exactement comme les Européens consomment l’huile d’olive. Nous l’utilisons dans toutes sortes de plats. Nous nous en servons pour cuisiner, frire, assaisonner le poulet, le poisson et les salades. Un met africain n’aurait pas le même goût sans huile de palme !

J’espère vraiment que cette campagne va modifier l’attitude des consommateurs belges envers l’huile de palme et les convaincre qu’il s’agit d’un produit alimentaire normal comme les autres. J’espère que nombreux sont ceux qui visiteront le nouveau site Internet, pour en savoir plus sur l’huile de palme : www.malaysianpalmoil.info

Categories
Anne Zagré Authors

Malaysian Palm Oil Explained to Young People

For me, palm oil was very much a cultural product growing up: I knew all about it, and was cooking with it from an early age. So I was familiar with why so many people around the world use palm oil as a healthy cooking oil.

However, for many people growing up in Belgium, perhaps they don’t know much about palm oil, and there is a lack of information because it is not a Belgian product. It’s good that a new campaign has been launched to give more information to young people in Belgium and France about palm oil, and to give a better feeling about the cultural background, and also the nutritional aspects.

I must admit that I have been surprised to see some of the hostility towards palm oil in recent years, and some of the sad misunderstandings that are written.

For so many people in Africa, palm oil is consumed exactly like olive oil in Europe. We use it for all sorts of dishes. We use it to cook, fry and seasoning our chicken, fish and salads. An African meal would not have the same taste without palm oil!

I really hope this campaign will change the attitude towards palm oil and convince Belgian consumers that palm oil is a normal food product like so many others. I hope many people will visit the website to find out more – www.huiledepalmedemalaisie.info

Categories
Anne Zagré Authors

A day with Anne Zagré

My name is Anne and I’m 25. I’m a sprint athlete from Belgium. Here is a short video to show you more about my life, my training sessions and how I started running. I also cook a very nice recipe my mother often makes, using chicken and palm oil. It is a traditional dish from Burkina Faso, where my family is from. I hope you enjoy.

Categories
Anne Zagré The Oil Palm

Une journée avec Anne Zagré

Mon nom est Anne et j’ai 25 ans. Je suis une athlète belge et je me spécialise dans le sprint. Ci-dessous, une courte vidéo pour vous en montrer un peu plus sur ma vie, mes sessions d’entrainement et comment j’ai débuté l’athlétisme. Je cuisine aussi une bonne recette que ma mère fait souvent, avec du poulet et de l’huile de palme. C’est un plat traditionnel du Burkina Faso, d’où ma famille vient. J’espère que vous aimerez.